• Du Metal en général

    Au yeux de beaucoup le Metal est un OVNI musical surgit des enfers, une cacophonie inaudible et surtout, le refuge de gens plus malsains et étranges les uns que les autres.
    Le Rap serait le refuge des racailles black-beur et le Metal celui de dangereux satanistes, un peu nazis sur les bords (tant qu'à faire !).

    A travers cette rubrique, je vous invite à un voyage au coeur d'une musique méconnue, injustement mise au ban de l'Art et à foutre à la poubelle des clichés le plus souvent tapés au coin de la bêtise et de l'ignorance.

    Mais avant tout, il est bon de se débarrasser du tout premier a priori qui consiste chez beaucoup à croire que le Metal n'a pas d'Histoire.

  • Hé oui ! les métalleux sont comme tout le monde et font sagement leurs petites courses à l'hyper du coin (gling ! gling ! vive la caisse !).

    Filmé par un employé du Leclerc au Hellfest de cette année, qui certes dit "Des malades" mais qui au final conclue "C'est trop bon".

    Une des caissières me disait en 2008 :"La première fois, vous nous faisiez peur, maintenant on vous attend avec impatience."

     Nous gentils !


    Hellfest au E.Leclerc par Spi0n


    2 commentaires
  • Ma potesse Okaasan écrivait ceci en commentaire :

    "Par contre j'arrive jamais à comprendre comment ils arrivent jouer en remuant la tête comme ça ! Oo Un exploit ^^"

    En y réfléchissant, c'est vrai que si pour nous headbanguer est aussi naturel que vider une pinte, pour les non initiés cela peut paraître un tantinet débile.

    Le headbanging n'est pas né avec le metal mais il a connu son essor avec ce genre.
    Nous communions avec la musique, nous  ne l'écoutons pas seulement, elle entre en nous et nous confère une énergie, une plénitude que nous exprimons en headbanguant. Qui de vous n'a jamais légèrement secoué la tête sur une mélodie un peu entraînante ? Et bien c'est ce que nous faisons, avec plus de conviction.

    En dépit d'une douloureuse arthrose des cervicales, je m'adonne avec bonheur à cet exercice avec une nette préférence pour l'hélicoptère ou "windmill". Mon médecin n'en est toujours pas revenu "Logiquement, vous ne devriez pas pouvoir faire... ça ! Mais continuez, c'est le meilleur exercice". Hélas, la sécu ne veut pas me rembourser mes concerts ! Vous avez un bon aperçu avec Behemoth mais le champion toutes catégories du windmill est sans conteste Georges Fisher le chanteur du groupe Cannibaal Corpse dont voici un adepte doué

    Attention : c'est du brutal

     

    Ce geste que je qualifie de tribal et qui se pratique seul ou en groupe, mène à une sorte de transe où le monde extérieur s'efface et où on est seul avec la musique et ses ondes énergisantes. C'est quasi hypnotique et j'ai plus d'une fois atteint ainsi un état de bien-être inconnu avec d'autres méthodes, l'avantage de celle-étant d'être parfaitement légale et gratuite. Idem pour les insomnies : un gros coup de Destruction ou de Slayer, un bon secouage de tête et c'est le sommeil de bébé assuré.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur Wikipédia.


    2 commentaires
  • Extrait du Petit Journal 12/03/2012 - Spécial dédicace à Okaasan :)

    Le Petit Journal aime les métalleux !
    A poil les culs !


    5 commentaires
  • Dans les documentaires ou livres analysant le metal et son impact sur ses fans, cette phrase revient de façon récurente quand on demande aux metalheadz de le définir en 1 mot.

    Tandis que les ultra-cathos bien-pensants confits dans leur intolérance et leur rigidité intellectuelle nous vouent aux gémonies, les images ne manquent pas qui battent en brêche leurs assertions calomnieuses.

    Ainsi cette image qui a circulé sur la Toile et qui mieux qu'un discours montre qu'au yeux des métalleux le seul vrai handicap dans la vie c'est la connerie.

    "Le Metal c'est la Vie"

    "Le Metal c'est la Vie"

    La volonté basque ?!


    4 commentaires
  • J'ai vraiment très peu de mercis à dire à mes parents mais aujourd'hui je leur suis vraiment reconnaissante de m'avoir donné le jour à la fin des 50's, début 60's car j'ai ainsi pu assister à un évènement qui 40 ans plus tard bouleversera toute ma vie : la gestation et la naissance du Metal.

     Car le Metal n'est pas issu d'une quelconque parthénogenèse musicale mais bel et bien de l'union de plusieurs géniteurs.

    Lire la suite...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique